Lettre d'information

De Babel à la Pentecôte

La liturgie de l’Eglise tient particulièrement en honneur la fête de la Pentecôte qui clôt le cycle pascal.

La Pentecôte ne peut se comprendre qu’à partir du récit de la tour de Babel. En effet, les Actes des apôtres (Ac 2, 1 - 11) nous apportent la clef du texte de la Genèse Gn 11,1-9.

Dans le cas de Babel, les hommes veulent se suffire à eux-mêmes. Leur orgueil est à la source de la rupture avec Dieu cela entraine la confusion dans le langage de toute la terre et la dispersion des hommes.

« Quand arriva la Pentecôte (le cinquantième jour après Pâques), ils se trouvaient réunis tous ensemble. Soudain il vint du ciel un bruit pareil à celui d’un violent coup de vent : toute la maison où ils se tenaient en fut remplie. Ils virent apparaître comme une sorte de feu qui se partageait en langues et qui se posa sur chacun d’eux. Alors ils furent remplis de l’Esprit Saint : ils se mirent à parler en d’autres langues, et chacun s’exprimait selon le don de l’Esprit. » Actes des Apôtres 2, 1 – 11.

La Pentecôte est le signe que par le Christ, Sauveur de tous les hommes, l’Esprit est donné à l’humanité entière. Il n’y a plus de frontière entre les peuples. Les langues se délient et chacun peut recevoir le message du Christ. La fête de la Pentecôte nous appelle nous aussi à annoncer l’évangile, non seulement à l’intérieur de l’Eglise mais aussi au delà de ses structures et ses institutions, elle nous appelle à annoncer la Bonne Nouvelle pour que chacun puisse réaliser qu’il est aimé de Dieu. La Pentecôte apporte une dimension universelle.

Le don de l’Esprit réconforte et fortifie. Lors d’un danger, l’homme a tendance à se refermer sur lui-même comme Babel l’exprime de façon symbolique. La Pentecôte suscite une réaction inverse, l’homme n’est plus seul face à une situation.

C’est pourquoi, dans la liturgie de Pentecôte, l’Eglise demande : « Dieu tout-puissant, comme au jour de la Pentecôte, que le Christ, lumière de lumière, envoie sur ton Eglise l’Esprit de feu : qu’il éclaire le cœur de ceux que tu as fait renaître, et les confirme dans ta grâce. » (collecte de la messe de la veille au soir).

Babel est renversé par une Eglise vivante. La foi et l’espérance nous ouvrent et nous appellent à une vie de charité et de communion.

L’Eglise, communauté de membres renés de l’eau et de l’Esprit saint par les sacrements de l’Initiation chrétienne, est révélée au monde à la Pentecôte. L’Esprit reçu à la Pentecôte est fondateur.

B. Catton

Enregistrer au format PDF  Version imprimable de cet article

Sur le même thème :